Les types de vis

types de vis

types de vis

Comme on fabrique des vis sur mesure, de toutes les longueurs et répondant à toutes les applications possibles, nous nous limiterons, dans le présent guide, à décrire celles qui sont produites en grande quantité et que nous retrouvons dans la plupart des quincailleries.

Les vis peuvent être divisées en deux grandes catégories : les vis à bois et les vis à métal, avec des sous-catégories pour le placoplâtre et la maçonnerie. Il y a aussi toute une série de vis qui relève de la catégorie « applications spéciales » destinée aux domaines automobile, aéronautique et du transport maritime.

Les vis à bois

Le filetage de la tige distingue principalement les vis à bois de celles pour le métal. Les filets des vis à bois ne couvrent que partiellement la tige, soit environ 75 %. Les principales empreintes de vissage des vis à bois sont les suivantes : fendue, cruciforme Phillips (Ph), cruciforme Pozidriv (Pz) et Robertson (carrée). Quant à la forme de la tête, elle est plate, goutte de suif ou ronde. Il y a aussi les tire-fond à tête carrée ou hexagonale. Ces derniers permettent de visser de plus gros objets dans le bois. Pour le bois dur, choisissez des vis ayant deux dimensions de filets.

Les vis à bois traité sont de plus en plus utilisées dans la construction de terrasses, de clôtures et autres travaux extérieurs. Ces vis, longues et minces, sont auto-fraiseuses et ne nécessitent pas de trous de guidage. Pour résister à la corrosion, elles sont recouvertes de céramique ou plaquées zinc. Elles sont offertes en trois couleurs, verte, brune et grise, afin de s’agencer à la couleur du bois. Les vis en acier inoxydable sont aussi très efficaces à l’extérieur et avec le cèdre, mais elles sont plus chères.

Les vis à métal

Les vis à métal sont filetées de la pointe à la tête sur toute la longueur de la tige. Les principales empreintes de vissage des vis à métal sont : tête à 6 pans creux (pour clé Allen), fendue, Robertson (carrée) et hexagonale. Ces vis ont une tête plate ou goutte de suif. Certaines vis à métal sont auto-foreuses et auto-taraudeuses pour permettre de travailler dans la tôle.

Les vis auto-taraudeuses

Les vis auto-taraudeuses sont petites et épaisses. Dans la tôle, ces vis taraudent leurs propres filets dans la matière brute. Lorsqu’on utilise des vis de grand calibre, il faut d’abord percer un avant-trou d’un diamètre légèrement inférieur au diamètre de la tige de la vis. Les vis auto-taraudeuses sont aussi utilisées avec de la fibre de verre, du plastique, du contreplaqué imprégné de résine, du placoplâtre et des panneaux d’amiante.

Les vis à maçonnerie

Les vis à maçonnerie sont conçues pour assembler une autre matière au béton. Elles sont faites d’acier trempé et possèdent des filets larges et tranchants qui mordent dans le béton. On retrouve des vis à maçonnerie ordinaires et auto-taraudeuses.

Les vis à placoplâtre

Les vis à placoplâtre sont minces, trempées et tranchantes. Ses filets couvrent toutes la tige de la pointe jusqu’à la tête et elles sont conçues pour s’encastrer complètement dans la surface. Ses filets sont espacés pour bien mordre dans le bois, mais pas trop profond pour le métal. L’empreinte de vissage des têtes des vis à placoplâtre est toujours cruciforme.

Les vis à panneau de particules

Les vis à panneau de particules possèdent des filets larges et profonds pour résister à l’arrachement et tranchants pour traverser la colle.

Le goujon et le boulon-vis

Le goujon et le boulon-vis sont des fixations spécialisées. Le goujon permet la fixation de pattes de table, quant au boulon-vis, il sert à assembler deux surfaces différentes, le métal et le bois par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *