Peut-on appliquer un enduit sur un mur en bois ?

Mur en bois avec élément de décoration "Love"

Le bois est un matériau particulièrement esthétique et résistant. Toutefois, il nécessite un entretien régulier pour éviter qu’il se dégrade. Parmi les différents produits disponibles, on peut alors utiliser de l’enduit. Quel est son intérêt sur les pièces de menuiserie et les boiseries ? Y a-t-il des précautions à prendre ?

Réparer un mur en bois avec du mastic

Si l’on est amené à reconstituer des parties manquantes, il est conseillé d’utiliser de l’enduit de rebouchage. Ce produit est idéal pour les parties les plus abîmées. Il présente une excellente adhérence, pénètre en profondeur et autorise de nombreux travaux ultérieurs. Par exemple, le ponçage ou le rabotage. Il peut également être percé, coupé ou peint après séchage.

Dans le cadre de dommages importants, il faut réaliser plusieurs couches successives pour reproduire les éléments dégradés. Son utilisation convient pour les portes, les châssis et les profilés de fenêtres, sans oublier les volets ou le bardage. Pour les zones les plus atteintes, on peut aussi se servir d’un mastic qui permet de préserver l’élasticité du bois.

Préparer la surface en bois avec un enduit de lissage

Par la suite, on peut se servir d’un enduit de lissage pour préparer la surface à un éventuel traitement ou aménagement décoratif. Si le mur en question se trouve à l’intérieur, on opte pour une couche de peinture, du papier peint, voire un enduit décoratif. Lorsque la surface est à l’extérieur, une peinture ou un enduit de façade est à privilégier. Chaque couche appliquée doit présenter une épaisseur moyenne d’un millimètre. Pour le matériel, il est nécessaire de disposer d’un platoir, d’une taloche, d’un couteau à enduire et d’une spatule.

Chambre avec murs en bois

Choisir son enduit pour bois

Bien choisir son enduit pour mur en bois est donc déterminant pour réaliser de simples opérations d’entretien ou entreprendre des travaux d’aménagement plus conséquents. Parmi les critères importants, il faut s’attarder sur :

  • la compatibilité avec le bois ;
  • l’état des pièces à traiter et leur exposition intérieure ou extérieure ;
  • les propriétés hydrophobes et élastiques ;
  • le travail de la matière après séchage, notamment pour poncer ou raboter ;
  • la présentation du produit : en poudre ou en pâte. Une préparation est nécessaire pour l’enduit en poudre, mais pas pour sa variante en pâte.

Tout comme pour le mastic, il est possible d’appliquer du durcisseur pour bois avant l’enduit pour une pénétration plus efficace de ce dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *